Collectif du 21 octobre

Vous êtes ici >> Accueil/les brèves

les brèves

sur ACRIMED

Prouesses de la presse locale : « Casseurs » de Lyon et diversion sécuritaire
par Catherine Chauvin, Pascal Chasson, le 22 novembre 2010


catégorie : Denière minute

...

Et pourtant nous étions encore une fois sur la  place BELLECOUR  ce 20 octobre 2012, veille du jour anniversaire du 21 octobre 2010.

Nous étions une cinquantaine de personnes  à dire: NON !  ON N' OUBLIE PAS !

Et c'était important.

« Important  pourquoi ? » diront  certains. Important pour dire que ce qui s'est passé ce jour là ne  s'effacera pas , et ne doit pas être oublié, tant le « traumatisme » causé  par cette journée a été violent et constitue une attaque contre les individus et une attaque de la démocratie. « Vous exagérez », « il n'y a pas eu mort  d'homme » diront d'autres. Certes et heureusement ! Mais faudra- t-il  attendre cela pour réagir ?

et c’était intéressant.

Les passants s’arrêtaient, écoutaient les prises de paroles, les lectures de témoignages, les slogans, posaient des questions, discutaient avec nous ou entre eux. Certains faisaient part de leur passage dans le secteur ce jour là, échangeaient souvenirs, impressions et interrogations devant le déploiement policier.

Alors où en sommes nous deux ans après ?

La plainte avance , l'instruction est en  cours.

 Le Collectif 21 octobre effectue un  travail d’accompagnement, de coordination, de documentation et d’analyse. Il réunit, diffuse des informations lors de différentes manifestations, réunions ainsi qu’à la presse. Il suscite des discussions avec des militants  d'organisations diverses ou simples individus présents le 21 octobre  2010.

Nous étions l’après-midi et la soirée à « De L'Autre Côté du pont »

Le diaporama projeté à plusieurs reprises a constitué un fil continu d’images et de sons retraçant et commentant la rétention par les forces de police des 700 personnes Place Bellecour et faisant le lien avec d’autres répressions en France et dans le monde.

La présentation du livre « Semaines agitées »  par Loupi qui a participé à son élaboration dans la continuité du journal « Jusqu’ici » distribué dans les manifestations contre la réforme des retraites nous a remis dans l’ambiance de lutte et de solidarité de ce mois d’octobre 2010.

Le collectif de Décines nous a soutenu par sa présence lors du rassemblement,  nous a rejoint ensuite et nous a informé sur la situation de la lutte et la répression à la ZAD de Notre Dame des Landes.

 

Les Indignés nous ont remis un chèque de 800€ pour soutenir notre action ! Argent qu’ils avaient récolté lors du fameux concert qu’ils avaient organisé en octobre 2011. Un moment mémorable ! Merci à eux.

La chorale libertaire nous a entraîné avec dynamisme dans les chants populaires qui racontent  l’histoire des différentes luttes pour la liberté, la solidarité et la dignité. 

La soirée festive s’est poursuivie avec la chanteuse Natasha Bezriche qui nous a  offert  un répertoire de chants et textes (Maspero, Ferré) et un voyage à travers les  langues, dont "Les Tziganes" L. Ferré , "L'affiche rouge" L. Aragon/ L.Ferré  (Arrangement musical :Sébastien Jaudon).

Merci à tous ceux et celles  qui se sont mobilisé-e-s pour participer, financer, organiser, installer, animer, cuisiner, servir, ranger et nettoyer .

Deux ans après nous mesurons l’ampleur des conséquences de la mise en place de ce dispositif policier et de cette  répression de masse le 21 octobre 2010 Place Bellecour.

 La question de la répression policière ne s’arrête pas à cette journée du 21 octobre 2010, c’est une évolution qui touche de nombreux pays. Il s’agit d’une volonté des états de contrôler et casser les revendications de la rue protestataire.


catégorie : Denière minute

RÉPRESSION POLICIÈRE SUR LE RASSEMBLEMENT CONTRE LE PROJET LYON-TURIN

Hier, lundi 3 décembre 2012, devant la gare des Brotteaux, se rassemblaient orgas et collectif contre le projet inutile de la ligne de train à grande vitesse reliant Lyon-Turin.
Venus de France et d'Italie, tous venaient dire leur refus à l'occasion du Sommet Hollande - Monti qui se déroulait à Lyon, Sommet qui devait ratifier les budgets de ce projet coûteux et destructeur .
Ce rassemblement autorisé a été littéralement encerclé par des forces de police démesurées puis enfermé pendant plus cinq heures, harcelé, agressé et gazé par des bataillons de CRS, survolé par un hélicoptère de midi à 20H30 sans interruption.


Alors qu'une action en justice est actuellement en cours d'instruction pour dénoncer les abus liberticides de la journée du 21 octobre 2010, les forces de police sous les ordres du préfet et du ministre de l'intérieur M.Valls, ont renouvelé ce même dispositif, que nous connaissons sous le nom de "kettling".
Cette méthode de répression préventive, rappelons le, est utilisée largement depuis plusieurs années à travers le monde pour étouffer les mouvements sociaux, effrayer les populations et les remonter contre des groupes militants désignés comme fauteurs de troubles et criminaliser les manifestants.


Le Collectif du 21 octobre présent ce jour là, dénonce cette répression, appelle à une réponse large et déterminée contre cette banalisation de méthodes policières liberticides et illégales.
Le Collectif soutient les manifestants arrêtés pendant ce rassemblement transformé en souricière, et encourage ceux qui le souhaitent et en particulier ceux qui ont été victimes de violence à porter plainte contre les services de l'Etat pour « entrave aux libertés de circulation et de manifestation » et à témoigner par écrit de ce qu'ils ont vu et subi.
Ces plaintes pouvant venir ajouter des éléments importants à l'instruction en cours.


Le Collectif souligne le travail important de suivi et de soutien aux manifestants effectué par la Caisse de solidarité, il souligne le calme, la solidarité et l'intelligence des manifestants face à cette répression infondée et illégale, il remercie la brasserie située sur la place, qui a  refusé de fermer ses portes comme lui avait conseillé la police et à accueilli sans condition les manifestants par ce grand froid pendant toute la durée de cet enfermement.


Le Collectif du 21 octobre appelle l'ensemble des organisations politiques, syndicales et associatives ainsi que tous les individus qui refusent cette volonté de l'Etat de domestiquer la rue protestataire, à se mobiliser largement.

 

Article sur le site de Rebellyon


catégorie : Edito

Un diaporama sur les évènements du 21 octobre, leurs suites judiciaire et policière, les actions du collectif, les actions engagées ailleurs contre le "keetling",...

A télécharger ici


catégorie : Denière minute

Photo Yves

 

 

 

 

 

 

 

En mémoire de notre camarade Yves qui représentait la FCPE dans le collectif et qui est décédé récemment, nous publions un texte venu de sa plume...

 

Il est temps de se dire aujourd'hui que vouloir, c'est pouvoir.

Et que plus nous serons nombreux à vouloir, plus nous aurons de chance de réussir.

Faisons en sorte que tout ce qui nous est insupportable : la misère, les inégalités, la suffisance des puissants, la richesse insolente, l'inculture de nos dirigeants, les atteintes multiples aux libertés soient balayées,

et restons vigilants surtout pour que notre parole ne soit pas confisquée.

Alors, l'espérance renaît.

A nous d'agir maintenant.

Yves, mai 2012


catégorie : Denière minute